fête populaire ou débauche collective,ce carnaval?

Publié le par La Vie Nature

                        
                         
Les fêtes du  Carnaval,
             débauche  ou amusement populaire?


 2010

D'où nous vient cette coutume:

Le mot Carnaval vient d’Italie mais a conservé son étymologie latine :
« carnis levare », c’est à  dire « enlever, ôter la viande, la chair ».



      C’est d’abord une fête de la jeunesse, avec des significations sociales : les groupes de jeunes s’arrogent un droit de contrôle, en particulier vis à vis de ce qu’ils estiment être des délits sexuels ou matrimoniaux.

Mais c’est aussi une fête à dominante virile : selon les régions et les époques, ces mêmes jeunes font preuve de violence à l’égard des fautifs et des femmes, avec souvent des débordements. La sexualité, refoulée en temps normal, s’exprime « librement » dans ces quelques jours.

Il y a également un débridement de la sensualité orale, qui se manifeste dans la consommation alimentaire (vins, viande, sel, épices).


dimanche 14 février 2010 
(agence Reuter)

En larmes, une fillette de sept ans a conduit au défilé du carnaval de Rio dimanche soir, déclenchant un vaste débat dans tout le Brésil sur l'opportunité de faire participer des enfants à une manifestation symbole d'hédonisme et de sexualité.  

 UNE REINE DE SEPT ANS FAIT DÉBAT AU CARNAVAL DE RIO.

Pressée par une marée de photographes et de cameramen, Julia Lira a éclaté en sanglots au départ du défilé, dont elle était la reine dans le Sambadrome de Rio de Janeiro.

"Elle a pleuré parce qu'il y avait beaucoup de gens qui l'entouraient, a expliqué son père Marco, président de l'école de samba de Viradouro, qui a tenu la main de sa fille afin qu'elle termine le défilé.

Le rôle de reine de défilé est généralement tenu par un mannequin célèbre ou une star des feuilletons télévisés, et le choix d'une fillette a provoqué à la fois critiques et rappels historiques.

"Je suis contre, elle est trop jeune. Ce n'est pas la place d'une enfant de sept ans", estime ainsi Luis Paulo, 22 ans, avant de défiler avec son costume tout en argent et en plumes.

Une association de défense des droits des enfants a contesté devant la justice la participation de Julia au défilé, mais un juge a donné son feu vert à la dernière minute.

Les spécialistes du carnaval de Rio rappellent que le sexualisation des reines de défilé est un phénomène relativement récent et que les enfants ont traditionnellement joué un rôle dans la manifestation.

Certains diront que Julia n'était pas dimanche soir la plus jeune participante au défilé.

Enceinte de quatre mois, Adriane Galisteau a reçu l'autorisation de son médecin pour se joindre à la danse de son école de samba d'Unidos da Tijuca.

"L'émotion est encore plus forte. J'ai toujours pensé qu'un jour je défilerai enceinte", a déclaré cette animatrice de télévision dont, nous dit-on, la collection de bikinis compte plus d'un millier d'exemplaires.

Vos réactions?

Mais il y a un autre carnaval !
Les enfants débordent de créativité pour se fabriquer masques et déguisements; leur monde où imaginaire et réalité vivent ensemble parfois de façon conflictuelle, leur monde de "on dirait que je serais..." peut exister.
En ce vendredi,
 j'ai assisté à ce long défilé des enfants de l' école de mon quartier de Lisbonne, défilé de coccinelles, policiers, pirates, pompiers, jardiniers,princesses etc... la rue était devenue magie pour eux...et aussi pour nous, ex enfants  réenchantés l'espace d'un instant. 

Ça existe encore, n'est-ce-pas?

                                   **************

On s’empiffre, car vont suivre 40 jours de nettoyage purificateur. Nettoyer son foie et purifier son âme ou... quand religion et naturopathie s’allient.



Comme tant d’autres fêtes, c’est une  récupération par le christianisme de très anciens cultes.

On organisait autrefois de joyeux banquets, où le maître de maison allait jusqu’à servir ses esclaves à table, on mangeait en général un cochon de lait, on suspendait des figurines au seuil des maisons ou aux chapelles des carrefours.
 
 
Un roi de fantaisie élu par le sort était le maître des réjouissances pendant ces journées où l’on prenait parfois de grandes libertés.

Le Carnaval est souvent personnifié par un mannequin de paille escorté de gens déguisés et masqués formant des cortèges ou des courses-poursuites.
On décide de le mettre à mort après une parodie de jugement où on lui attribue publiquement tous les maux de l’année écoulée (il joue en fait le rôle du bouc émissaire). On lui reproche sa fainéantise, sa malhonnêteté, sa goinfrerie, sa débauche.

Il finit brûlé, le plus souvent, en général le jour des Cendres, parfois noyé ou décapité. Son enterrement donne lieu à un joyeux adieu public au gras... (.Au siècle 21 rien n’a vraiment changé sur le fond, n’est-ce-pas ?).

Il permet de purifier  tous les esprits maléfiques nuisibles qui rôdent.
Très concrètement, on promenait des torches dans les vergers contre les parasites (insectes, rongeurs, champignons (les insecticides chimiques pas encore inventés) lors du premier dimanche de Carême..

A Venise, les comédiens masqués de la Commedia dell'arte italienne et du carnaval de Venise s’amusaient à créer un espace où l’on pouvait désamorcer les tensions de la société en dehors de sa hiérarchie. 

                                            

La hiérarchie sociale était justement tournée en ridicule par les festivités du carnaval : durant une journée, les pauvres pouvaient se comporter comme des riches et les riches comme des pauvres. Il s’agissait alors de porter un masque et de réinventer l’ordre social : être riche ne signifie rien de plus ?

 
N’est-ce qu’une question d’apparences ?               

En portant ces masques, chacun réalisait à quel point sa vie quotidienne, et plus globalement les relations sociales, sont basées sur des apparences précaires.
Ensuite l’ordre social était rétabli. Les pauvres redevenaient pauvres, et les riches recommençaient à les opprimer. Il est possible d’imaginer le monde différemment pendant une courte période mais si cette période n’était pas limitée, nous ne pourrions pas l’imaginer du tout.

Que se passe-t-il lorsque vous portez un masque ? La première fonction, la plus importante, est la liberté procurée par le déguisement : les gens ne savent plus qui vous êtes. 
  
                                          

 

Le masque et le déguisement assurent l’anonymat de l’individu qui se fond dans le groupe et légitime ainsi ses actions.

Qu’y a t-il derrière les masques ? 

                                   


Le Carnaval a une utilité sociale qui est d’assurer la bonne marche de la société locale

Pour quelques heures, la hiérarchie est renversée, toutes les contraintes qui s’exercent dans l’année sont rejetées, cela sert en fait de « soupape de sécurité ».Tout rentre dans l’ordre les jours suivants.

La Fête est nécessaire à la société
 
La fête, et surtout le carnaval crée un monde nouveau, par ses costumes, ses personnages et ses légendes.

 Les fêtes du désordre, comme  le carnaval sont un véritable renversement des mœurs et des règles en vigueur dans la communauté. Cette fête a une dimension transgressive. Elle a une fonction purificatrice et sert à régénérer périodiquement la société.

Freud dans son ouvrage «Totem et tabou» écrit que ce type de fête est une violation solennelle d’une prohibition. Elle permet à l’individu et, plus largement, à la communauté de libérer les pulsions que la société contrôle fortement en temps ordinaire.  
Les déguisements marquent également une rupture avec le quotidien ; en adoptant un masque, l’homme possède un nouveau rôle ; son comportement change.

Les fêtes racontent aussi l’histoire, la mime, la critique. Par exemple, le Carnaval de Rio peut être vu comme une revanche symbolique des communautés africaines occupant historiquement le bas de l’échelle.

Et là, tout est permis!!!!! 


Le rôle du Carnaval est devenu celui d’une occasion privilégiée, pour les individus, de se sentir exister.

 

  

 





    
     ON enlève nos masques?

Amis de LA VIE NATURE, si on en enlevait nos masques sociaux , si on s'autorisait, l'espace de quelques heures, à lever nos inhibitions, à dépasser nos interdits, nos peurs d'être "démasqués" dans notre authenticité, si on se donnait  le droit de se "déguiser" en ce que nous voudrions être, de donner vie à notre clown intérieur, chanteur, danseur, peintre.

Qui avez vous rêvé, qui rêvez vous d'être?

 


Mardi Gras, bien sûr c’est aussi... les crêpes

Nous vous avons proposé plusieurs recettes pour la chandeleur...  en voici encore 2 autres!

 

Crêpes au caramel et citron vert        

 

       Pour 6 personnes

 

         Préparation : 30 mn

         Cuisson: 1h
        Repos: 24h

       Pâte à crêpes :

  • 125 g de farine fluide
  • 2 œufs
  • 85 g de sucre
  • 2 cuil. à soupe de sucre vanillé
  • 1 pincée de sel
  • 1 cuil. à soupe d'huile d'arachide
  • 42,5 cl de lait
  • 30 g de beurre fondu

      Garniture :

  • 3 bananes
  • 1 citron vert
  • 1 pincée de noix de muscade

     Caramel au beurre salé :

  • 120 g de sucre semoule
  • 300 g de crème liquide (tiédie)
  • 50 g de beurre frais
  • 1 pincée de fleur de sel

  Versez la farine dans un saladier, et cassez les œufs un par un. Ajoutez le sucre, le sucre vanillé, le sel, l'huile, puis finissez par le lait en remuant sans cesse. Laissez reposer une nuit de préférence (afin que la pâte devienne onctueuse).

  *Dans une poêle posée sur feu vif, versez un peu de beurre fondu, puis une louche de pâte qui va en recouvrir le fond. Laissez la crêpe cuire 2 ou 3 min, puis retournez-la et faites-la cuire autant de l'autre côté. Réalisez vos crêpes de la même manière.

*Râpez finement le zeste du citron vert, coupez 3 bananes en quarts de rondelles, citronnez légèrement les bananes et râpez un peu de noix de muscade sur les bananes. Mélangez avec le zeste de citron..


*Faites fondre le sucre à sec dans une casserole à fond épais en le versant petit à petit. Le feu ne doit pas être trop fort sinon le caramel brûlerait. Après avoir obtenu une couleur brun clair, versez la crème tiède petit à petit et continuez de remuer. Faites cuire le tout très lentement. Hors du feu, ajoutez le beurre et le sel. Mélangez.


*Déposez 3 crêpes roulées en cigares par assiette, déposez quelques rondelles de bananes, et versez la sauce caramel au beurre salé autour.

 

                                .....................................................
 

  LES CRÊPES  VEGAN



Ingrédients pour une dizaine de crêpes:


- 125 g de farine intégrale au petit épeautre

- 125 g de farine de blé intégrale

- 500 ml de lait végétal Epeautre-Riz-Noisette 

- 1 cuillère à soupe de Custard Powder

- 1 cuillère à soupe d’huile d’olive

- 2 cuillères à soupe de sirop d’agave

- 2 cuillères à café d’extrait de vanille



Préparation:


Dans un grand saladier, mélanger les deux farines. Réserver.

Dans un bol, diluer le Custard Powder avec le lait Epeautre-Riz-Noisette. Ajouter l’huile d’olive, le sirop d’agave et l’extrait de vanille. (la Custard Powder est  une crème pâtissière anglaise. Elle remplace avantageusement les œufs dans les différentes préparations sucrées: crêpes, muffins, pancakes … ).

 

Mélangez les ingrédients humides aux ingrédients secs et battre le tout à l’aide d’un fouet jusqu’à obtention d’une pâte homogène sans grumeaux

 


BOM APETITE,

 

CARNAVAL FELIZ

 

 

 

Publié dans Société

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article