C'EST NOËL ..... CHEZ LES AUTRES

Publié le par La Vie Nature



C’EST NOËL...
chez les autres



La faim touche près d'un milliard de personnes

9 décembre 2008

LeMonde.fr

 




La faim progresse de nouveau dans le monde. Ce sont les plus pauvres, ruraux mais aussi urbains désormais, qui gonflent les rangs des sous-alimentés. Selon les estimations de l'Organisation des Nations unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO), qui publie, mardi 9 décembre, son rapport annuel sur l'insécurité alimentaire, 963 millions de personnes souffrent de la faim en 2008. Soit 40 millions de plus qu'en 2007, année qui avait déjà vu leur nombre gonfler de 75 millions par rapport à la période 2003-2005. Le bilan s'est surtout alourdi du fait de l'envolée des prix alimentaires, et la crise économique pourrait aggraver la crise.

 

 

Les plus pauvres sont les principales victimes de ce retournement. Les ménages ne disposant pas de terres sont les plus vulnérables, notamment ceux dirigés par des femmes, qui tendent à consacrer davantage de leur budget à la nourriture et ont moins accès au crédit et à la terre pour saisir l'occasion des hausses de cours pour augmenter leur production.


Concrètement, pour faire face à la hausse des coûts, les ménages réduisent la quantité et la qualité des aliments consommés. Ils freinent aussi les dépenses consacrées à la santé et à l'éducation, ou vendent des biens

.

"Si des mesures ne sont pas prises de toute urgence, la crise alimentaire peut avoir des retombées négatives à long terme sur le développement humain", prévient Jacques Diouf, le directeur général de la FAO, dans l'avant-propos du rapport.





 




C’est noël....chez nous

Un Noël écologique... c'est possible !





Beaucoup de déchets le lendemain de Noël.

 

Noël est une période où l’on se retrouve pour partager de bons repas.      .
Les week-ends qui précèdent sont chargés de milliers de piétons qui se ruent dans les boutiques pour le shopping de Noël. Des cadeaux, des paquets, des sacs,desboîtes..

 
A l’occasion des achats de Noël, il paraît judicieux de se munir d’un cabas, panier, sac à dos… pour limiter l’utilisation de sacs jetables comme les plastiques.


70 000 tonnes de sacs en plastique sont consommés annuellement.   

Enfin bref, comme pour les jouets, les repas de fête et les cadeaux échangés sont propices à une multitude de déchets. A savoir que le lendemain de Noël est un des jours les plus chargés de l’année pour la collecte des déchets !



Les repas de Noël sont des moments de convivialité et de partage alors pourquoi ne pourraient-ils pas aussi devenir un geste positif pour l’environnement. Bannir les produits à usage unique comme les assiettes, les gobelets ou les couverts en plastique et les serviettes ou nappes en papier. Remplacer l’eau en bouteille par une carafe d’eau du robinet*. Acheter des produits alimentaires à proximité pour limiter les trajets en voiture.

Après ces repas festifs, il faut bien penser à trier les déchets pour les bacs de la collecte sélective Et quant on sait que la poubelle a doublé son poids en 40 ans, c’est-à-dire 360 kilos par an et par habitant (soit un kilo par jour), il y a de quoi s’inquiéter !
Pour cela, et sans pour autant casser les rituels, il est possible de faire plaisir et de se faire plaisir, en ajoutant un zeste d’écologie et de respect pour l’environnement... notre environnement.


 

 - - - Tribune libre - - -


1 milliard de personnes souffrent de la faim.On peut dire évidemment que se priver ne va les aider en rien.

Pendant ce temps de Noël, oh bien sûr il y a les « bonnes oeuvres » auquelles nous participons. Comment donnons nous ? pour que Noël soit aussi la fête des pauvres ? Ou pour nous sentir moins honteux d’ètre nantis ; il ne faut pas nous voiler la face.


Ce qui me touche, c’est ce décalage énorme entre ceux qui ont si peu ou rien et nous; vous êtes-vous déjà amusés dans les hypermarchés à regarder d’un oeil distant et objectif les longues gondoles de confiseries, les rayons archi bourrés de jouets qui trés vite seront délaissés, écologiques ou pas, ce n’est tout bonnement qu’une infime partie de la joie de Noël.

 

 

 

On aurait tendance dans cette frénétique amnésie des valeurs à ne retenir que « cadeaux, bouffe, fête ».Oh, pas nous bien sûr...les autres.

 

Au fait, saviez vous que le 25 décembre était la célébration de la naissance de Jésus de Nazareth ! bien sûr, mais ...

 

Au début du solstice d’hiver, quelques jours aprés la sainte Lucie  (lux=lumière) quand les jours commencent à devenir plus longs que les nuits,quand la lumière va éclairer le monde, un évènement aux conséquences  que l’on connait s’est produit.



Chrétiens ou pas, avons-nous conscience que la naissance du bébé de Bethléem a modelé complètement la face du monde ; à partir de là on se battra au nom du Christ (Les croisades) , on élèvera des cathédrales , on attendra à la suite du Christ notre propre résurrection, nous, les hommes inachevés, en devenir..

Noël, à la suite de la Sainte famille, bien sûr, c’est la fête de la famille, des retrouvailles entre générations, quelquechose en nous se réconcilie, les yeux des petits en âge magique ne sont pas assez grands pour « avaler » toute cette lumière..Peut être se sentent-ils reliés à ce que nos têtes raisonnantes ne savent pas expliquer, nos petits encore réceptifs au mystérieux,

Alors pendant ce temps de Noël,ne lâchons pas «l’Esprit» tout en prenant plaisir à savourer l’instant présent, joies partagées. .


Noël 2008, ce pourrait être un jour qui se prolongerait...jusqu’au prochain Noël. Nous aussi, comme nous sommes acteurs de notre santé, nous sommes acteurs de l’espérance.


Nous avons certes à aider ceux qui souffrent, dans la mesure où nous le pouvons. Mais si l’on ne se convertit pas soi-même, si l'«on ne se retourne pas au-dedans de soi pour faire un chemin personnel, on ne fera pas grand’chose à l’extérieur. (Annick de Souzenelle ).

  

 

Tribune libre...Noël pour vous...c’était ? c’est ?

 

Un trés  JOYEUX NOËL à tous,
amis de
LA VIE NATURE.

                                                                          



Geneviève


Publié dans Société

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
M
oui c'est vrai que Noel c'est la naissance du Christ ! qu'on le veuille ou non, c'est à ce titre que l'on s'empiffre et offre des jouets inutiles !A propos de la pauvreté, j'ai lu dernièrement qu'en effet, les dépenses alimentaires étaient fortements affectée (moindre qualité, réduction des quantités...) par la hausse des prix...mais que la part du budget attribuée à la téléphonie, informatique, jeux vidéos, dans un foyer ne cessent d'agmenter, alors que les prix de ces mêmes articles diminuent...Finalement, un téléphone portable + un jeu vidéo + des aliments à bas prix plein d'aspartame, de glutamate, de graisses saturées = un peuple au cerveau vide (il est prouvé maintenant que les tel portables affectent le cerveau), manipulable à souhait, bien malade (et dépendant du système de santé se faisant un max de pognon sur leur tête)...c'est pas beau tout ça ??!!Le petit Jésus, il mangeait des galettes de céréales, des légumes et je doute fort qu'il ait appeler les RoiMages avec Vodafone !!Les temps changent...n'oublions pas la Source !Magali
Répondre