La femme au bord du fleuve

Publié le par La Vie Nature

La femme au bord du fleuve

Deux jeunes moines zen firent ensemble le serment de ne jamais toucher une femme. Il s'agissait d'une décision ardente et totale, à laquelle ils se montrèrent longtemps fidèles l'un et l'autre.


Un jour, alors qu'ils voyageaient, ils s'apprêtaient à traverser le cours d'une rivière en crue quand ils virent apparaître une jeune femme d'une rare beauté, qui leur demanda de l'aider à franchir les eaux impétueuses.


Elle devait de toute nécessité traverser cette rivière expliqua-t-elle pour porter secours à son père malade. Toute seule et fragile, elle ne pouvait s'y risquer.


Le premier moine, sans même écouter les paroles de la jeune femme, s'avança dans le fleuve et le traversa.


Le second moine saisit la femme dans ses bras et, plus lentement, plus difficilement, en s'aidant d'une corde, il la porta sur l'autre rive.


La jeune femme le remercia et s'éloigna rapidement.


Les deux moines reprirent leur marche. Pendant plus d'une heure, ils restèrent dans le silence. Soudain le premier moine, qui ne pouvait plus se contrôler, éclata de colère, de reproches et dit à son compagnon :


- Mais comment as-tu pu briser ton serment ? Ton serment sacré ? N'es-tu pas envahi par la honte ? Comment as-tu pu saisir cette femme dans tes bras ?

- Tiens, lui dit l'autre, tu penses encore à elle ?

dans certaines versions, la phrase devient :- tu la portes encore ?

Publié dans Rendez-vous conte

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article